La Spirale Dynamique Intégrale (Partie 3)

Article publié dans le numéro 13 du magazine Lavida

La Spirale Dynamique Intégrale (partie 3)

Bonjour Guillaume, nous continuons dans le présent numéro à découvrir ensemble le modèle de la Spirale Dynamique 1, 2, qui, rappelons-le, sert à comprendre « comment les hommes s’organisent et pourquoi ils changent ».  Vous nous avez décrit sa genèse (Lavida 11 3) et les différents stades de conscience par lesquels passent les individus et les civilisations/organisations au cours de leur évolution (Lavida 12) et combien ils présentent des analogies. Quelle est la suite du programme ?

 

Bonjour Christine, nous allons commencer à aborder les mécanismes et les lois qui permettent le passage d’un niveau à l’autre. Cela permettra ainsi de reprendre de façon synthétique les éléments clés de la Spirale Dynamique pour permettre à nos nouveaux lecteurs de suivre le fil (se reporter aux magazines précédents pour plus de détails sur ce qui a été énoncé dans les magazines précédents) et d’éclairer un peu plus le mode de conscience correspondant au niveau JAUNE. .

Nous avons déjà mis en mis en évidence le fait  que l’on ne passe pas n’importe comment d’un niveau de développement bio-psycho-social à l’autre, mais qu’il existe des lois de passage, avec alternance entre une polarité d’affirmation de soi/masculine/JE et de sacrifice de soi/féminine/NOUS. :

  • Subsister seul et en groupe (BEIGE et VIOLET): L’être humain doit d’abord réussir à survivre seul (JE, BEIGE, l’homme primitif, le tout petit bébé, le stade oral) puis en groupe (NOUS, VIOLET, les premières tribus, le jeune enfant fusionné à sa mère, l’angoisse du 8ème mois).
  • Acquérir une identité (ROUGE et BLEU): Les deux niveaux d’existence suivants consistent à se construire une identité personnelle (JE, ROUGE, les empires guerriers, le stade anal du jeune enfant) et sociale (NOUS, BLEU, les religions monothéistes, le complexe d’Œdipe).
  • Assurer la satisfaction matérielle et émotionnelle (ORANGE et VERT): Arrivé à ce niveau, l’être humain cherche alors à obtenir satisfaction seul (JE, ORANGE, l’émergence des sciences s’opposant au monde religieux, la révolution industrielle, le modernisme,  l’adolescence) puis en groupe (NOUS, VERT, le multiculturalisme, la responsabilité sociétale, les réseaux sociaux, le jeune adulte).
  • Reconstruire l’homme et le monde  (JAUNE et TURQUOISE): En atteignant ces niveaux, l’homme dépasse les conditions limitatives et subjectives de son égo et accède à des niveaux de conscience supérieurs. Il sort du cycle de survie pour entrer dans le cycle de l’existence. Pour ce faire, il est amené à se libérer des conditionnements mémoriels individuels et collectifs et commence à toucher une « conscience intégrale », c’est-à-dire une conscience qui intègre les polarités fondamentales : Subjectif/Objectif et Individuel/Collectif. Il entre ainsi consciemment (et pas seulement philosophiquement) dans la voie de la non dualité en intégrant les polarités (et non en les fusionnant dans une voie régressive). Là où il pensait OU, il commence à penser ET, malgré les polarités et les paradoxes apparents. Il découvre alors que ce qui arrive hors de son corps, se passe aussi dans son champ de conscience, vérifiant ainsi le vieil adage antique : « Connais-toi toi-même et tu connaîtras les mondes et les cieux ». Se révèle également à lui que Masculin et Féminin sont un et unis (et uni-vers…), et se définissent mutuellement l’un l’autre, dépassant l’opposition classique atavique homme/femme. Il perçoit également que tous les hommes sont Un ET en même temps Uniques. De ce fait, il se dirige alors, non par sentiment de mission rédemptrice (BLEU) ou par besoin affectif (VIOLET ou VERT), mais par évidence intrinsèque, vers la Fraternité dans son sens le plus élevé. Entendons ici ce terme non dans un sens simplement intellectuel, mais comme la seule issue réellement viable à l’harmonisation des droits et des devoirs, de la liberté et de l’égalité, permettant un « vivre ensemble » pérenne. Il devient de fait « le changement qu’il souhaite voir dans le monde » pour reprendre les termes de Gandhi.et commence à accéder à sa réelle autorité intérieure. Libéré des multitudes de mémoires qui entravaient sa conscience en chemin, il devient réellement adulte en terme psychologique, dépasse les limitations des émotions et des croyances et assume la totale responsabilité de sa conscience et de son rapport au monde, aux autres et à la Vie. Il n’est plus réactif, il devient réellement créatif

Nous avons bien besoin d’être comme cela dans le monde en ce moment me semble-t-il!

Notre lecture des phénomènes évolutifs humains nous trompe souvent sur les forces en présence. « Un arbre qui tombe fait beaucoup plus de bruit qu’une forêt qui pousse ». Même si, actuellement, les hommes et leurs civilisations présentent beaucoup de symptômes régressifs, cela n’empêche pas des individus éclairés d’une façon ou d’une autre, de bouleverser le monde de façon discrète ou manifeste. L’histoire en est jalonnée. Comme disait Margaret Mead :

« Ne doutons jamais qu’un petit groupe d’individus conscients et engagés puissent changer le monde. C’est même de cette façon que cela s’est toujours produit ».

En général, ces individus ne s’engagent pas par devoir (BLEU), mais parce que, sur le mode d’une intuition existentielle profonde et au-delà de leur propre survie matérielle, cela fait sens pour eux. (Mandela ou de Gaulle par exemple). Bien des espoirs restent donc permis malgré les noirceurs apparentes de notre époque. Elles signent l’arrivée prochaine de grands changements que beaucoup commencent à sentir de façon plus ou moins nette. La non prévisibilité actuelle qui met en échec les statisticiens et sondeurs divers signe l’entrée dans une zone de chaos, phénomène typique annonciateur d’un grand changement de paradigme au niveau collectif. L’on peut s’attendre en effet que pour une certaine part de l’humanité, les temps deviennent particulièrement difficiles et déstabilisants car, devenus eux-mêmes les obstacles, aucun des systèmes d’hier ne pourra apporter de réponses aux problèmes nouveaux qui se présentent. (Notre motivation à faire connaitre le modèle de la Spirale Dynamique et ses applications personnelles et professionnelles est ici de sensibiliser les lecteurs à une lecture différente des phénomènes de notre époque, autre que celle livrée par les mass-médias qui, sous couvert de liberté de la presse, sont devenus eux-mêmes des outils de manipulation des masses cherchant à maintenir un ancien système et/ou des intérêts privés).

Intéressons-nous maintenant aux passages d’un niveau de conscience à l’autre et à leurs modalités. Ils surviennent lors des crises de l’existence, quand on ne peut plus faire « plus de la même chose ». Ils impliquent donc des deuils dans notre façon d’aborder le monde et la vie et nous poussent à nous tourner vers le futur et à aborder l’inconnu d’une façon différente. Nous avons également montré que les différents niveaux de conscience par lesquels passent les individus et les organisations sont ordonnés de façon holarchique, c’est-à-dire selon une hiérarchie en accord avec les lois naturelles de l’évolution, telles que l’on peut les découvrir au-delà des à priori culturels : le passage d’un niveau à l’autre transcende et inclut le niveau précédent, il ne le fait pas disparaitre. L’on parle alors d’intégration. Ainsi lorsque le développement psycho-affectif s’est déroulé d’une façon saine, se faire plaisir avec un bon repas, c’est réactiver les plaisirs tournés vers l’alimentation comme dans notre petite enfance où l’acte de se nourrir était empreint d’amour et de sécurité. A l’inverse, les comportements boulimiques et/ou anorexiques signent qu’il y a eu des difficultés à transcender/inclure (intégrer) le « stade oral » (BEIGE) : l’on observe alors des comportements alimentaires « déviants », témoins une difficulté  dans l’intégration de ce stade précoce du développement. Ils sont des vestiges du stade oral du petit enfant où l’amour et la sécurité passaient par la bouche.

 

 

BOUCLE 1 

SURVIE

1 BEIGE AN
2 VIOLET BO
3 ROUGE CP
4 BLEU DQ
5 ORANGE ER
6 VERT FS
BOUCLE 2

EXISTENCE

7 JAUNE A’N’ (GT)
8 TURQUOISE B’O’ (HU)

 

Les huit niveaux de valeurs connus à ce jour

 

Ainsi, au fil de la vie, nous acquérons de nouvelles compétences et modes de conscience vis-à-vis du monde; mais ceci, sans annuler les précédents. Ils fonctionnent toujours en nous. Comme dans les exemples précités, ils peuvent se manifester lors de régressions, positives ou négatives. D’ailleurs, lorsque cela se manifeste de façon négative, l’on parle de « symptômes » ; et ces derniers ne sont rien d’autre qu’un mode de fonctionnement archaïque qui continue à fonctionner dans nos souterrains, là où nous avons eu du mal à passer à un niveau supérieur. L’un des grands intérêts du modèle de la Spirale Dynamique, est qu’il peut mettre aussi en évidence ces symptômes au niveau des organisations et des grands groupes humains.

Dans le numéro suivant, nous poursuivrons la description de ces lois et de ces mécanismes de passage.

: « Spiral Dynamics» Don Beck et Chris Cowan. Blackwell Publishing

2 : « La Spirale Dynamique» Fabien et Patricia Chabreuil. Intereditions

3 : http://lavida-magazine.com/et http://www.metaphorm.fr/blog/

Une formation à la Spirale Dynamique est programmée à Montpellier du 25 au 28 mai 2017. Contactez-nous au 06-89-20-86-69 ou contact@metaphorm.fr pour plus de renseignements.

 

 

Répondre

  

  

  

*